UN PEU D'HISTOIRE...

 Les Chambres d'Hôtes "Entre Cour et Jardin" sont abritées dans l'Hôtel Lefebvre-Cayet, édifié dans le quartier de la Basse-Ville d'Arras. Ce nouveau quartier élaboré autour d'une place royale esquissée à partir de 1749 fut retenu dans le projet de l’architecte Pierre-Louis Beffara en 1751. Les terrains à aménager constituaient alors des zones marécageuses situées autour du cours sinueux du Crinchon. Les premiers hôtels particuliers s'élèvent dans le quartier trois ans plus tard et l'Hôtel Lefebvre-Cayet compte parmi ces premières constructions (1754).

C'est un avocat au Conseil d'Artois, Pierre-Guislain Cayet qui le fit construire. Les Archives Communales d'Arras conservent encore une copie du permis de construire et le dessin joint à la requête, qui furent présentés à l'Echevinage. A la mort de son celui-ci en 1773, Victoire, sa fille, continua à habiter l'Hôtel. Elle épousa ensuite en 1780 François-Joseph , Bartélémy, Auguste César Lefebvre du Prey, lui aussi avocat au Conseil d'Artois, qui transféra l'année suivante son cabinet rue des fours. Lefebvre-Cayet fit de la politique en région et dans le pays et eut un siège à l'Assemblée Constituante à Paris. Il démissionna aux durs moments de la révolution. En 1804 il fut le seul civil à recevoir de Napoléon la Croix d'Officier de la Légion d'Honneur. Sa veuve, puis ses filles continuèrent à habiter l'hôtel, à sa mort en 1811. Les deux dernières survivantes avaient 89 et 83 ans en 1876. En 1884 la Trésorerie Générale s'y installa et l'occupa jusqu'en 1930. C'est aux enfants des propriétaires suivants que nous avons racheté la propriété.   

Plan n°71 du 9 avril 1754 (Arch. Comm. Arras)

Plan de la basse-ville en 1768

Réservez maintenant
Chargement…
Oups !
Vous utilisez un navigateur Web que nous ne supportons pas entièrement. Veuillez l'actualiser pour une meilleure expérience.
Notre site fonctionne mieux avec Google Chrome.
Comment mettre à niveau le navigateur